Menu


Accueil
Fédération
Provinces
Spectacles
Formation
Festivals
Payse de France
Us et Costumes
Liens


Le Collectif des Fédérations Nationales des Arts et Traditions Populaires


Contact

C@urriel

Tél. : 01.42.07.11.00

Us et Costumes N°23

Le Journal de la Fédération Nationale du folklore Français

LE COSTUME ANGEVIN

Le costume que portait la candidate présentée par le Groupe BRISE D'ANJOU date du XIX" siècle, entre 1840 et 1870.

Les femmes portaient une jupe en popeline ou satin de teinte foncée, tombant jusqu'à la cheville et amplement froncée. Les deux parties jupe et corsage formaient une pièce unique en se rattachant par une ceinture de même étoffe, protégée par un tablier de soie ou de moire noire. Dans certaines communes, le corsage était agrémenté de dentelles blanches au col et au bas des manches et d’un jabot en dentelle ou en mousseline sur lequel était mis la broche, le collier ou le sautoir. Le châle noir descendant en pointe sur le dos était orné de fleurs brodées.

Durant l'hiver, elles se protégeaient du froid ou de la pluie d'un manteau de gros drap noir ou cadi noir appelé capot, auquel tenait un capuchon destiné à envelopper la tète et le cou ; il était remplacé à la belle saison par un carré de cachemire ou de soie plié en pointe, joliment brodé pour les grandes toilettes.

LES COIFFES

Dans le ciel clair ; Su' ; et matin,

Par le printemps ou dans l'automne,

Ce n'est qu'un bout de linge fin,

Oui sur ma tâte papillonne.

Les coiffes en Anjou sont très nombreuses et bien différentes les unes des autres

 

La coiffe dite "ANGEVINE" est la plus répandue et celle qui fut présentée. Ses tuyaux relèvent vers le ciel, le devant touche le front, elle est surmontée d'un nœud de coiffe, les ailes également vers le ciel. Le fond rond est brodé, les motifs sont inspirés du milieu campagnard ; fleurs, feuillages, grappes de raisin, épis de blé, etc.

Les Ponts de Cé se situent sur la Loire, au sud d'ANGERS. Le fond de la coiffe pont-de-céaise (dire à "grand devant") est brodé en long et se marque d'un pli formant un creux qui dissimule la régularité du motif. Les tuyaux rabattent vers le sol, le devant est large et plat incliné sans toucher le front, surmonté d'un nœud de coiffe.

 Cholet est la capitale des Mauges et se situe à la limite de la Vendée. La coiffe des Mauges ressemble beaucoup à l'Angevine, mais les tuyaux se dirigent un peu en arrière et sont plus courts, dégageant entièrement les deux côtés de la tête.

La Saurmuroise appelée aussi coiffe tournante, se retrouve aussi en Touraine. Après une partie plate sur le dessus de la tète, elle forme une multitude de petits tuyaux de la grosseur d'une aiguille à tricoter. Son nœud plat est posé sur la nuque.
La coiffe à la Gueuse et le Bonnet de Linge sont des coiffes dites "de tous les jours" pour les travaux ménagers, de la ferme ou des jours de marché. Elles sont très peu brodées et entourées d'une courte dentelle ; deux pans se nouent sous le menton pour plus de commodité.

La Brise d'Anjou


Toute reproduction est interdite sans l'accord de la Fédération Nationale du Folklore Français.
Conception GDB pour la Fédération Nationale du Folklore Francais.