Menu


Accueil
Fédération
Provinces
Spectacles
Formation
Festivals
Payse de France
Us et Costumes
Liens


Le Collectif des Fédérations Nationales des Arts et Traditions Populaires


Contact

C@urriel

Tél. : 01.42.07.11.00

5ème Festival Waldeck Rousseau

LE FOLKLORE CORRÉZIEN
SOUS LE SOLEIL DE LA GUADELOUPE

Sous l'égide de la Fédération Nationale du Folklore Français, une délégation de "Lou Cabrettaïre", Groupe folklorique de l'Amicale des Corréziens de Paris était invitée à participer au cinquième festival folklorique international Waldeck-Rousseau qui se déroulait du 23 juin au 07 juillet 2007.


Crédit photo : Arlette & Jean Dandaleix

En ce lundi 25 juin 2007, 17 "Corréziens" se retrouvent, casquette blanche sur la tête, à Orly Ouest pour un premier décollage, à 12 heures, à destination de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe.

Laissons ces voyageurs raconter les faits marquants de leur séjour outre-mer.


Crédit photo : Christian Manigaud

A notre arrivée, 14 heures (heure locale) après huit heures de vol, nous sommes accueillis par des membres de "Viard Nouvelle". Ils nous accompagnent directement au siège de leur association, à Sainte-Rose.

Là un deuxième décollage nous attend car c'est ainsi que les Guadeloupéens nomment, entre autre, l'action de prendre le verre de l'amitié. C'est le mot clé pour déguster un savoureux ti-punch que nous avons consommé avec modération, le rhum et le soleil ne font pas bon ménage.

Nous passons le reste de l'après-midi avec nos nouveaux amis. Après le dîner nous rejoignons notre hébergement. Nous sommes reçus par un couple des plus accueillants. Imaginez 17 personnes, plus les propriétaires, dans une seule et même maison. Tout le monde sera logé à une bonne enseigne avec le confort nécessaire.

Les petits déjeuners sont plus que copieux. En complément des traditionnels produits (café, thé, lait…) nous pouvons déguster, à foison, confitures de banane, goyave, coco…savourer melon, pastèque, ananas, banane. Quel régal !

Groupe Grain d'Or

Crédit photo : Christian Manigaud

Mardi matin, nous accueillons "Grain d'Or", Groupe Folklorique d'enfants de Saint-Martin (autre île des Antilles, moitié française, moitié hollandaise).

Nous alternons tourisme et ateliers d'échanges culturels. C'est ainsi qu'après avoir visiter la Pointe d'Allègre, où débarquèrent les 400 premiers colons français en 1635, et s'être baigner dans la mer des caraïbes, nos musiciens ont fait découvrir, mercredi matin, la cabrette.

Les adolescents, plus ou moins habiles, de "Viard Nouvelle", arrivent tant bien que mal à faire fonctionner l'instrument. L'atelier se termine par quelques danses où nos élèves, très doués, après une démonstration nous emboîtent très facilement le pas. Ils ont le sens inné de la danse.

Crédit photo : Sophie Marsaleix

Groupe Racine Créole

Crédit photo : Christian Manigaud

Avant de retrouver, jeudi soir, le ballet martiniquais, "Racine Créole", nous faisons une excursion sur la Grande-Terre ; Morne à l'Eau avec son cimetière où les tombes recouvertes de carrelage en damier forment une mosaïque étonnante, Pointe des châteaux, ressemblant à la Bretagne, Sainte-Anne, où nous ne nous sommes pas interdit de faire une baignade.

C'est en costume traditionnel que nous accueillons la troupe venue du département voisin.

Le vendredi sera une journée d'échange avec l'ensemble des groupes. Le matin c'est "Lou Cabrettaïre" qui ouvre l'atelier avec une initiation sous forme de répétition.


Crédit photo : Christian Manigaud

Le pas de bourrée, l'escloupette, le brise-pied, la bourrée carrée… seront des danses bien appropriées pour enseigner notre folklore. L'heure du déjeuner est vite arrivée. Il a fallu cesser trop rapidement nos activités mais pour une autre occupation toute aussi réjouissante ; la gastronomie.


Crédit photo : Christian Manigaud

Depuis notre arrivée Marie et Rose-Marie, deux septuagénaires hyper actives nous concoctent des petits plats créoles à s'en lécher les babines.

L'après-midi c'est au tour de "Racine Créole" de nous montrer leurs danses. La démonstration cessera à 16 heures, Monsieur Richard YACOU, Maire de Sainte-Rose, vient nous rendre visite.

Après les discours et les cadeaux Lou Cabrettaïre exécutera une mini prestation pour le bonheur de tous.


Crédit photo : Christian Manigaud

Le soir, à partir de 22 heures nous sommes conviés à un lewoz, organisé par "Viard Nouvelle".
Sur la musique des tambours (Gwo-ka), les danseuses et danseurs de la troupe évoluent chacuns à leur tour dans des danses improvisées où tout le corps s'exprime.
Les gwo-ka sont fabriqués à partir de vieux tonneaux (ceux qui n'ont pas fait le voyage de retour en direction de la Métropole, remplis de rhum). A l'aller les merrains sont descendus de Corrèze par la Dordogne sur les gabares jusqu'à Libourne avant de devenir tonneaux et transporter le vin de Bordeaux jusqu'aux îles.
C'est un peu notre musique qui sort de ces tam-tams.

Samedi, c'est le grand jour. Un spectacle est donné sur le stade de Sainte-Rose avec la participation de tous les groupes invités.
La soirée débute par un défilé dans les rues de Sainte-Rose.
La jeunesse enthousiaste de "Grain d'or", précède la qualité de "Racine créole", terminée par l'expérience de "Lou Cabrettaïre" qui fêtera ses 70 ans d'existence en 2008.

L'orchestre Haïtien "Atomic" tiendra éveillé les spectateurs tard dans la nuit.

Dimanche soir nous présentons une deuxième fois notre programme après la comédie musicale "Terre d'Afrique" par la troupe de "Viard Nouvelle", qui est la radioscopie de l’Afrique mettant en exergue ses traditions, ses luttes et son organisation sociale. Une pièce dramatique et mystique où la puissance de la magie Africaine s’exprime par une scène émouvante marquée par le réveil des guerriers morts.

Comédie musicale "Terre d'Afrique" par la troupe de "Viard Nouvelle",

Crédit photo : Christian Manigaud


Crédit photo : Christian Manigaud

Le dimanche, c'est aussi un barbecue géant:
Lou Cabrettaire main la main
à la pâte...


Crédit photo : Christian Manigaud


Crédit photo : Christian Manigaud

L'association "Viard Nouvelle" est une association très active et très diversifiée.

Créée en 1986 et déclarée le 27 avril 1988 à la Préfecture de la Guadeloupe et au journal officiel, l’Association "Viard Nouvelle" de Sainte-Rose est agréée par la loi de 1901.

Son rôle est de :

  • Promouvoir la danse Guadeloupéenne

  • Développer les activités de création culturelle, artistique, sportive, éducative d’action sociale et de formation professionnelle.

Fernand Raddas, organisateur du festival avec Jean Michel Gounet, président de Lou Cabrettaire

Crédit photo : Christian Manigaud

Mardi 03 juillet 2007 nous quittons, à regret, "Viard Nouvelle".

" Une grande famille, un lieu convivial où il fait bon vivre"

Josiane et Christian

Échange de recette...

Épluchure de la pulpe.

 Ghyslaine de Viard Nouvelle

Tourner la manivelle

Crédit photo : Christian Manigaud

 

 


Toute reproduction est interdite sans l'accord de la Fédération Nationale du Folklore Français.
Conception GDB pour la Fédération Nationale du Folklore Francais.